Soigner ses hémorroïdes naturellement

Les hémorroïdes commencent par une histoire napoléonienne, on dit que Napoléon Bonaparte aurait gagné Waterloo s’il avait fait soigner à temps une violente crise hémorroïdaire.

Nous n’avons pas pu vérifier cette légende historique, mais une chose est sûre, les hémorroïdes peuvent gâcher votre journée et vous empêcher de vivre correctement tellement la gêne et/ou la douleur sont présentes.

Les hémorroïdes sont internes ou externes, elles démangent, elles font mal, elles surviennent pour des causes diverses et variées comme la mauvaise alimentation, un prolapsus (descente d’organes), pendant ou après une grossesse.

Vous pouvez en être victime dès la petite enfance, adulte, personne âgée, homme ou femme. Mais elles sont largement plus fréquentes chez les femmes enceintes, les jeunes accouchées et les personnes constipées. Parfois elles passent inaperçues et se réveillent d’un coup sans trop savoir pourquoi. Parfois, elles sont là, vous le savez, mais elles ne vous gâchent pas l’existence ou si peu qu’il n’y a aucune urgence à les traiter.

Mais au fait, qu’est-ce que sont les hémorroïdes ? D’où viennent-elles ? Comme éviter les hémorroïdes ? Comment les soigner ? Quel est le meilleur remède préventif et qui soulage ?

Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre dans ce guide.

Qu’est-ce que les hémorroïdes ?

C’est un fait, tout le monde a des hémorroïdes, elles font partie de notre anatomie. À la base, ce sont de petites formations veineuses qui se situent autour et à l’intérieur de l’anus et du rectum.

Elles sont indolores et peuvent le rester pendant toute la vie. Si elles se réveillent, on parle d’inflammation causée par la dilatation des veines qui entraîne une crise hémorroïdaire.

Les hémorroïdes internes sont à l’intérieur du rectum peuvent provoquer saignements et douleurs si elles deviennent protubérantes et poussent vers l’extérieur de l’anus. Une intervention chirurgicale peut dans ce cas s’avérer nécessaire si les crises sont trop fréquentes et trop douloureuses.

Les hémorroïdes externes se situent à l’ouverture de l’anus si elles restent juste gonflées, elles se soignent plus facilement, mais si elles deviennent particulièrement douloureuses, il faut les drainer rapidement, car un caillot peut s’être formé.

On distingue 4 types de pathologies liées aux hémorroïdes qui ne doivent pas être négligés :

● Première pathologie : les hémorroïdes qui ne s’extériorisent pas lors d’une poussée

● Deuxième pathologie : les hémorroïdes sortent du canal anal mais se rétractent spontanément

● Troisième pathologie : les hémorroïdes s’extériorisent et doivent être rentrées manuellement

● Quatrième pathologie : elles sont sorties en permanence.

La crise hémorroïdaire peut conduire à une thrombose, une fistule anale, un abcès, ce n’est donc pas à prendre à la légère et ne pas rester dans cet état sans en parler à votre pharmacien ou à votre médecin.

On parle également et plus généralement d’hémorroïdes externes lorsque ces dernières sont visibles au-dessus de l’anus et internes lorsqu’on les décèle à l’aide d’une anuscopie. Elles se sensibilisent le plus souvent lors d’une poussée, ou évacuation des selles et ont diverses causes que nous allons détailler ci-dessous.

Quelques chiffres sur les hémorroïdes en France

Il semble difficile de donner des chiffres précis relatifs aux personnes atteintes par ces symptômes.

Selon le site Ooreka que nous citons ici : “De manière générale, on considère qu’une personne sur deux, au-delà de 50 ans est sujette aux hémorroïdes. Cela étant, les premières crises peuvent apparaître avant 30 ans, et leur fréquence augmente avec l’âge. Elle est maximale entre 45 et 65 ans.”

La peur ou la honte de le dire peut donc fausser des statistiques. Pourtant ce n’est pas un fléau et éviter, soigner et soulager les crises est parfaitement possible.

Les principales causes des hémorroïdes

Les hémorroïdes sont avant toute chose, une anomalie vasculaire à savoir liée à la circulation du sang et souvent due à un manque de tonus du tissu anal qui normalement joue un rôle de soutien des hémorroïdes.

Il semble également que le facteur génétique entre en jeu. Il est plus probable que vous ayez des crises hémorroïdaires si des membres de votre famille proche en ont déjà souffert.

Plusieurs facteurs aggravent les crises. La plus commune est un problème de transit intestinal et notamment la constipation plus que la diarrhée, semble déclencher plus facilement une crise. Voir ici nos conseils pour le bien-être intestinal.

Mais il faut savoir que vous pouvez ne pas être constipé et pour autant être exposé aux crises hémorroïdaires. Sont également mises en cause, notamment pour la femme, les modifications hormonales subies lors de la grossesse, des règles ou encore de la prise de contraceptif oral.

Certains comportements peuvent vous amener à consulter, à savoir :

● Les mauvaises habitudes alimentaires, comme la consommation excessive de fast food, d’aliments trop gras, trop sucrés

● Les aliments à éviter sont les épices poivrées ou pimentées, les plats en sauces, la charcuterie, le chocolat blanc et au lait

● La consommation excessive de caféine ou de théine

● La consommation d’alcool

● Un mode de vie trop sédentaire qui conduit à un manque d’activité physique

● L’obésité

● Un travail de bureau au cours duquel on reste trop longtemps assis

● Le sport pratiqué intensivement, notamment le vélo ou l’équitation

● Certains médicaments comme les antidépresseurs

● Certaines habitudes locales comme l’usage de suppositoires ou de lavements qui peuvent irriter les muqueuses anales et ainsi favoriser l’apparition de crises.

On peut facilement éviter les hémorroïdes en diminuant ou en éliminant ces comportements et également trouver des remèdes naturels pour se soigner efficacement.

Les traitements naturels pour soigner les hémorroïdes

Voici la liste des méthodes naturelles pour éviter les hémorroïdes

● Aller à la selle régulièrement est le premier traitement naturel et surtout ne pas se retenir et attendre le dernier moment. La constipation étant le principal facteur déclenchant, l’éviter est déjà un très bon début.

● Boire de l’eau en quantité suffisante au moins 8 verres par jour, ainsi que des tisanes.

● Ne pas favoriser d’alimentation épicée. Réduire les graisses et les sucres vous aideront également à éviter les crises.

● Privilégiez les aliments cuits à la vapeur, le potiron, la patate douce, les fruits frais bien mûrs (sauf les agrumes que vous privilégierez, crus), les fruits rouges, les pruneaux, les figues, les épinards, le persil et les tomates…

● Faire du sport, même de la marche, mais ne rester pas avachi dans votre canapé pendant vos journées de repos.

Des compléments alimentaires contre les crises d’hémorroïdes

● La crise hémorroïdaire étant liée à la circulation du sang, puisque les hémorroïdes ne sont ni plus ni moins qu’une boule de vaisseaux sanguins, pensez à faire des cures de marron d’inde à prendre sous forme de gélules. C’est en effet un tonique veineux, vasoconstricteur et fluidifiant sanguin. Prises au tout début d’une crise, ce remède fera rapidement des miracles.

● Vous pouvez également prendre de la vigne rouge en cure de longue durée, en gélules ou en infusion pour tout simplement conserver une bonne circulation sanguine et ainsi éviter au mieux les futures crises.

● Si vous n’avez pas pu éviter la crise, essayez quelques remèdes simples comme l’absorption le matin à jeun le jus d’un citron bio pressé dans un peu d’eau chaude, accompagné d’un thé vert, cette combinaison est reconnue pour favoriser le dégonflement des hémorroïdes.

● Pour favoriser le dégonflement veineux, vous pouvez également boire du thé de millefeuille que vous aurez laissé infuser 30 minutes.

Des traitements locaux existent

● Appliquez localement sur vos hémorroïdes 2 gouttes d’huile essentielle de valériane ou de cyprès reconnues pour leurs propriétés toniques et décongestionnantes qui favorisent le retour veineux, que vous aurez pris soin de mélanger à 5 gouttes d’huile d’amande douce. À appliquer au moins 3 fois par jour.

● Lavez la zone anale avec un coton imbibé de molène (plante que vous aurez bouillie au préalable pendant 10 minutes). Cette plante renforce les vaisseaux sanguins et favorise une meilleure circulation du sang.

● Vous pouvez préparer un bain de siège en faisant bouillir de la ficaire préalablement bouillie et infusée pendant 15 à 20 minutes.

L’homéopathie contre les crises hémorroidaires

Un traitement homéopathique pourra également être tenté :

  • Pour traiter les hémorroïdes internes, mais aussi les démangeaisons et les douleurs similaires à une sensation de brûlures : Aesculus (ou marronnier)
  • Pour calmer l’inflammation veineuse et la sensation de tension des hémorroïdes : Hamamélis
  • Pour traiter la congestion et soulager les douleurs : Nux Vomica.

● Un remède à appliquer sans modération et surtout si vous êtes sujet à ces désagréments : éviter colère, stress et tension nerveuse. Respirez et pensez à lâcher prise.

En dernier recours

Vous pouvez également appliquer des crèmes localement sur les hémorroïdes externes, elles calment bien souvent les démangeaisons et la douleur, car elles ont un effet anti-inflammatoire et anesthésiant. Elles sont le plus souvent à base de corticoïdes et se prennent sur une très courte période

Ce ne sont pas vraiment des remèdes naturels, mais nous devions en faire état, car en traitement court obligatoirement, elles sont très efficaces pour « faire passer le feu » dans l’urgence.

Une solution peu connue et pourtant efficace : le tabouret de WC

Le meilleur remède et le plus efficace est d’aller à la selle régulièrement. Et pour se faire l’accroupisseur est un objet qui vous sera d’une grande utilité.

Pas d’ingestion de médicament, ni pose de crème ou de consultation chez un proctologue qui peuvent bien souvent sembler gênante, mais prendre simplement l’habitude d’utiliser l’accroupisseur pour aller à la selle, et ce tous les jours.

Autre source de confort : en adoptant la position accroupie, vous avez moins besoin de pousser. Or, on sait que pousser quand on a une crise hémorroïdaire est extrêmement désagréable, voire douloureux. En évitant de forcer sur une zone sensibilisée, vous règlerez le problème plus rapidement.

Couplé à de bonnes habitudes alimentaires, vous pourrez dire adieu aux crises hémorroïdaires voire mieux, ne jamais plus les connaître.

 

La position accroupie permet :

✓ de réduire l'effort lors de l'expulsion des selles
✓ d'aligner le colon
✓ de réduire l'accumulation fécale dans le colon
✓ de réduire la pression sur le périnée
✓ de diminuer la pression dans les veines de l'anus et du rectum

tabouret accroupisseur wc
Visiter la boutique

Comment s’utilise le tabouret de toilettes ?

Positionner vos pieds de chaque côté du tabouret de toilettes, grâce à nos patins antidérapants, il ne devrait pas bouger et rester bien stable, les genoux se relèvent et se positionnent automatiquement à la bonne distance, et ce naturellement.

Penchez-vous un peu en avant et sans forcer. Le bas de votre dos sera parfaitement détendu pour favoriser le placement naturel de vos organes internes, ce qui favorisera le passage des selles plus rapidement, ce qui est essentiel dans le cas d’une crise hémorroïdaire.

Comment le tabouret de toilettes va agir pour éviter les hémorroïdes ?

L’urgence et surtout la première chose à faire si vous souffrez d’hémorroïdes est de venir à bout d’un problème de constipation. C’est en effet la première piste sérieuse à explorer.

Si c’est le cas, il faut éviter de pousser de façon excessive quand vous allez aux toilettes et c’est bien là que l’accroupisseur peut vous aider grâce à la bonne position qu’il vous fait prendre, vous resterez moins longtemps et ainsi, vous éviterez d’envenimer la situation.

L’accroupisseur, une alimentation saine et l’arrêt de certaines habitudes néfastes pour votre organisme devraient solutionner votre problème d’hémorroïdes, ou du moins le soulager fortement.

Squatty Potty : la marque leader aux États-Unis

Connue depuis 2011, le squatty potty est une référence qui a largement dépassé les frontières américaines. En France, nous avons l’accroupisseur qui, d’excellente facture, vous apportera les mêmes avantages.

Nous n’avons pas encore créé plusieurs modèles comme pour le Squatty Potty. Pour l’instant notre produit est solide et fiable.

Un remède discret recommandé par les médecins et kinés

Nous l’avons vu, nous ne parlons que très peu de nos problèmes d’hémorroïdes par honte ou par pudeur peut-être. Pourtant, il ne faut pas s’en cacher et votre médecin traitant et/ou votre kiné pourront, en plus d’un traitement adapté à votre situation, vous présenter et vous conseiller l’accroupisseur et si par malheur, ils ne le connaissent pas, nous vous conseillons vivement de leur en parler.

Nous pensons sincèrement qu’il servira à beaucoup de patients atteints de ce fléau qui empoisonne bien souvent l’existence.

Points de vente de l’accroupisseur

Vous trouverez l’accroupisseur sur notre site officiel. Vous pourrez y consulter sa fiche technique et les avis des utilisateurs absolument convaincus par l’utilité de ce produit.

L’accroupisseur ne se limite pas au traitement naturel des hémorroïdes.

La position accroupie permet :

✓ de réduire l'effort lors de l'expulsion des selles
✓ d'aligner le colon
✓ de réduire l'accumulation fécale dans le colon
✓ de réduire la pression sur le périnée
✓ de diminuer la pression dans les veines de l'anus et du rectum

tabouret accroupisseur wc
Visiter la boutique

D’autres façons dont ce tabouret wc pourrait bien changer votre vie :